L’oscilloscope est un appareil de mesure très précis. Au fil des années, cette technologie s’est développée en devenant plus précise, plus portative et plus puissante en termes de mémoire. Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir les principaux critères pour choisir votre oscilloscope. 

Rappel : qu’est-ce qu’un oscilloscope ?

L’oscilloscope est un appareil de mesure permettant de visualiser et traduire un signal électrique. Il permet donc de mesurer la tension électrique et d’en analyser un certain nombre de propriété, ce qui est utile pour le contrôle d’appareillage électrique, de câblage, etc. Il est également appelé oscillographe.

Analogique ou Numérique ?

Il s’agit des deux grandes familles d’oscilloscopes que l’on retrouve sur le marché. L’oscilloscope numérique va convertir l’onde original afin de pouvoir l’échantillonner. Il va par la suite la traduire en nombre numériques. L’oscilloscope analogique (qui est l’appareil le plus ancien) transcrit uniquement les données en courbes. Avantage de poids, l’oscilloscope numérique dispose d’une plus grande résolution d’écran (parfois en couleur) qui permet une excellente lecture des données. En toute logique, l’oscilloscope numérique est de plus en plus présent sur le marché : plus pratique, puissant et polyvalent que son homologue analogique.

La capacité de mémoire

L’autre grande différence au niveau des oscilloscopes est la capacité de stockage. Pour bien choisir votre appareil, essayer de déterminer sa fréquence d’utilisation. Surtout, demandez-vous si vous avez besoin de garder en mémoire les mesures que vous opérerez : avec une capacité de stockage conséquente, vous pourrez ainsi garder toutes vos mesures en mémoire. Cela permet également d’effectuer un grand nombre de mesure « sur place » et garder les données en mémoire pour les analyser par la suite, sur votre ordinateur par exemple. Pouvoir extraire vos données pour les stocker sur ordinateur ou disque dur externe est aussi un élément clé de votre choix.

Portatif ou fixe ?

Le développement de l’oscilloscope a fait naitre un autre grand choix de critère de l’oscilloscope. On appelle oscilloscopes de table ces appareils fixes, dont le transport est plutôt limité : plus volumineux, mais aussi plus puissant que le portatif. À l’inverse, l’oscilloscope portatif est, comme son nom l’indique, destiné à une utilisation nomade : il est donc plus petit et plus léger. L’oscilloscope USB est une autre variante ne disposant (généralement) pas d’écran, celui-ci se branchant directement sur un appareil compatible tel qu’un ordinateur. Vous pourrez y lire sur l’écran les données transcrites par cet oscilloscope.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *